Conversations KIX : Renforcer l’éducation publique en Haïti

Nov 24, 2021 | Kix

Compartir

 

La huitième édition des Conversations KIX a eu la participation de William Thelusmond, directeur exécutif du Regroupement Education pour  toutes et pour tous (REPT) et représentant d’Haïti auprès de KIX LAC, qui a expliqué la situation actuelle du système éducatif dans ce pays des Caraïbes. L’entretien a été mené par Maciel Morales Aceitón, chercheuse de KIX LAC.

Dans la conversation avec Thelusmond, il a été souligné que le taux de privatisation des écoles est très élevé et que par conséquent le concept d’éducation publique et universelle pour tous les enfants est précaire, ce qui représente pour l’interviewé le phénomène central des problèmes de l’éducation en Haïti.

Dans ce contexte, il convient de rappeler qu’Haïti a été un pionnier dans la région, en établissant une loi sur l’enseignement obligatoire, mais son système éducatif est l’un des plus privatisés de la région. Environ 90% de ses écoles sont privées et sont gérées par des églises, des ONG ou des petits entrepreneurs, où étudient 80% de la population scolaire. Le taux d’alphabétisation des adultes est inférieur à 60 % et le taux d’enfants scolarisés est inférieur à 50 % (ONU, 2018).

Faisant référence à son travail dans la Campagne latino-américaine pour le droit à l’éducation menée par le REPT en Haïti, créée pour promouvoir le droit à l’éducation à tous les niveaux en accord avec la forme du mouvement mondial, et pour défendre et travailler pour l’éducation publique, Thelusmond assure que la seule façon de réaliser ce droit est l’éducation publique, principalement en convoquant et en réunissant les détenteurs du droit à l’éducation, les partenaires, les organisations et les alliés qui soutiennent cet objectif. « Il doit y avoir un engagement clair pour développer des écoles publiques avec de bons programmes, de bons enseignants, de bonnes conditions de travail et de vie, de bons matériels et infrastructures ». Dans cette ligne, l’interviewé a mis en évidence les principaux axes de la stratégie du REPT : la recherche sur ce qui se passe dans le système public, la diffusion et la sensibilisation à ses conditions, les alliances avec les organisations de travailleurs de l’éducation, de femmes et de la jeunesse, et un quatrième axe faisant référence aux efforts régionaux et internationaux pour soutenir les processus en Haïti.

Finalement, notre interviewé a défendu la thèse selon laquelle « en Haïti, nous pouvons voir comment l’inégalité et la discrimination augmentent, donc l’éducation publique aidera à promouvoir l’égalité et la coexistence, à lutter contre la discrimination et à ne pas produire des catégories de citoyens »

Lien KIX Conversation Haïti

Documentaire Dignité Le droit humain à l’éducation en Haïti

Produit par CLADE en partenariat avec le groupe haïtien Éducation pour toutes et tous,  ce documentaire présente une série de témoignages d’hommes et de femmes haïtiens sur l’éducation dans leur pays. Élèves, enseignants, directeurs et directrices d’école, parents, universitaires, militants, représentants de gouvernements et d’organisations internationales parlent des défis de l’éducation nationale et avancent des propositions pour la construction d’un système éducatif garantissant les droits. Il a été lancé le 24 avril 2015, à l’Université d’État d’Haïti à Port-au-Prince, lors de la Semaine d’action mondiale pour l’éducation (SAME). 

 

 

 

Socios estratégicos

Loading...

Pin It on Pinterest